Détrompeur sur le volant ?

Discussions sur les problèmes rencontrés sur la Fiat Tipo.



Ti'pouce
Messages : 209
Enregistré le : sam. 15 avr. 2017 01:06
Genre : Homme
véhicule : Tipo SW 1.4 T-JET lo

Re: Détrompeur sur le volant ?

Messagepar Ti'pouce » jeu. 14 juin 2018 00:51

Tipodoudou a écrit :
Michel a écrit :Si c'est fait comme sur ma Stilo quand j'ai changé mon volant pour le modèle SuperSport, l'axe est cannelé avec un méplat donc impossible de mettre le volant dans une position différente que celle prévu par le fabricant en principe!
Par contre en desserrant l'écrou, s'il était bien bloqué, il n'est pas impossible que la colonne de direction se soit légèrement décalé par rapport au moteur de direction assistée ce qui pourrait expliquer ce décalage.
Je sais que, selon certains dire, sur les directions Dual Drive il est possible de décaler le volant juste en forçant la direction les roues bloqué contre un trottoir... donc pas impossible de faire la même en voulant débloquer l'écrou central de la colonne.


Slt
Oui vu sur stylo et j hesite bravo a confirmer, et je rajoute qu'il est déconseiller voir je crois interdit par le fabricant les systèmes antivol bloqueur de volant, je sais plus ou j ai lu ca mais je l'ai lu.
En toute logique il faut deposé pour voir c'etait la le minimun a faire pour eux apres leurs intervention et le retour client :!:

luca6182 a écrit :le 1b est le detrompeur
356001041_5.jpg


Eh oui Slt lulu tu radote tu as pas vu mon lien au dessus? :lol:



Ce qui veut dire que l'on ne peut pas mettre de stoplock-antivol sur le volant de la tipo au risque de fausser la position du volant? Le constructeur préfère que le client se fasse voler son véhicule, mais avec un volant droit et dans l'axe tant qu'à faire :lol: qui connaît un antivol de substitution efficace? ;)
Fiat Tipo SW 1.4 T-Jet 120ch Lounge Noir Cinéma




Jim
Messages : 6
Enregistré le : dim. 26 févr. 2017 19:25
Localisation : Brest
Genre : Homme
véhicule : Tipo 4 ptes easy 1.4

Re: Détrompeur sur le volant ?

Messagepar Jim » jeu. 14 juin 2018 08:00

Bonjour
Du coup je n'ai qu à forcer sur un trottoir de l'autre côté pour remettre le volant droit ! :lol:

Jim

Break de base
Messages : 46
Enregistré le : mar. 15 mai 2018 16:32
Genre : Homme
véhicule : Tipo Break 1.4 95cv

Re: Détrompeur sur le volant ?

Messagepar Break de base » lun. 2 juil. 2018 19:21

Jim a écrit :Merci pour cette reponse rapide, bien qu'elle ne reponde pas à la question que je me pose...
J'ai pas envie de mettre la pression sur le seul concessionnaire du coin... c'est pour cela que je souhaite avoir des billes avant de retourner les voir !


Sinon pour info, j'ai mon leve vitre avant conducteur qui a lâché, pareil un mois et demi d'attente... j'ai regardé sur le net pas moyen d'en trouver...

Du coup j'attends une réponse concrète à ma question de départ...

Jim


la source : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Vehicule-automobile-reparation


Les obligations d'information
Le professionnel a l'obligation d'afficher à l'entrée de son établissement et dans les lieux de réception de sa clientèle les taux horaires TTC et les prix TTC des prestations forfaitaires.

Ainsi :

- les taux horaires de main d'œuvre, soit au temps réel passé, soit au barème de temps établi par le constructeur ; il est possible de consulter ce barème qui doit être mis à la disposition des automobilistes intéressés ;

- les forfaits tout compris, pièces et main d'œuvre ; le client peut consulter la liste détaillée des opérations et des pièces incluses dans les forfaits.


Conseil
Avant toute réparation, il est recommandé de contacter plusieurs garagistes afin de comparer les prix, ceux-ci étant libres.

L'ordre de réparation
Avant la réparation, il est conseillé de remplir un ordre de réparation qui décrit la nature des travaux.

Ce document doit être établi sur papier en-tête signé par le client et le professionnel. Il doit indiquer :

- la date ;

- l'identité du client ;

- le type de véhicule et son kilométrage ;

- la nature exacte des réparations à effectuer ;

- le coût probable des réparations à réaliser (ce coût est indicatif et ne constitue pas un engagement de prix) ;

- le délai d'immobilisation du véhicule.

Ce document sera utile en cas de litige. Il permettra au client de faire la preuve de ce qui a été demandé. Il pourra être comparé à la facture et mettre en cause éventuellement le garagiste si la prestation effectuée ne correspond pas à celle qui a été demandée.

Le devis
Si les travaux demandés sont importants, il est préférable d'établir un devis.

Le devis constitue un engagement de prix. Lorsqu'il est signé, il vaut ordre de réparation.

Il doit comporter :

- la description précise des travaux à effectuer ;

- le coût et les temps de la main d'œuvre ;

- la liste des pièces détachées nécessaires ;

- le montant de la TVA ;

- les délais de réparation ;

- la durée de validité du devis.

Le plus souvent gratuit, le devis est établi régulièrement par les centres autos et à la demande du client, dans les garages indépendants.

Le devis, une fois accepté par le client, dispense le professionnel de reprendre dans sa note l'ensemble des opérations déjà détaillées.

Remarque
Le devis et l'ordre de réparation ne sont pas obligatoires

La note
Après la réparation, le réparateur doit remettre obligatoirement au client une note TTC pour toute somme supérieure à 25 €. Cette note est établie en double exemplaire, l'original étant remis au consommateur.

La note comporte les mentions suivantes :

- la date ;

- le nom et adresse de l'établissement et ceux du client ;

- le numéro d'immatriculation du véhicule ;

- le kilométrage au compteur ;

- le décompte détaillé de chaque prestation, c'est-à-dire le prix des pièces ou la quantité de produits utilisés ;

- la dénomination des pièces utilisées ;

- la somme totale à payer HT et TTC.

Il convient de vérifier à l'aide de l'ordre de réparation que ne soient pas facturés des réparations ou des produits non demandés. Le client est en droit de refuser de les payer.

Les obligations du garagiste
Le garagiste est soumis à une obligation de résultat : il est tenu de remettre en état de marche le véhicule qui lui a été confié. Il a l'obligation de restituer une voiture sur laquelle toutes les interventions liées à la sécurité ont été faites.

En cas de contestation de la qualité des travaux effectués ou du montant de la facture, le client doit payer pour récupérer sa voiture. Il doit effectuer le règlement en portant des réserves sur la facture et son double.

Le garagiste doit remettre le véhicule en état de marche à ses frais, mais il doit aussi indemniser le client pour les dépenses occasionnées (location d'un autre véhicule, frais d'expert) par la réparation défectueuse.

Si le véhicule a été volé ou endommagé alors qu'il était au garage, le garagiste est responsable et doit indemniser le client pour le préjudice subi.

Les pièces usagées qui sont retirées du véhicule restent la propriété du consommateur sauf s'il décide de les abandonner. Il peut demander à les récupérer pour examen, afin d'éviter de possibles abus ou s'il a un doute sur l'honnêteté du garagiste.

Cependant, s'il s'agit d'une réparation gratuite durant la période de garantie du véhicule ou d'un échange standard, le garagiste conserve les pièces changées.

Il est responsable des défauts des pièces utilisées. S'il fait partie d'un réseau de distribution, il doit utiliser les pièces fournies par le constructeur, à charge pour lui de se retourner contre le constructeur si les pièces sont défectueuses.

Si la réparation tarde à être exécutée, le client peut demander des dommages et intérêts au garagiste en raison du préjudice subi (location d'une voiture, frais de transport en commun).





Retourner vers « Problèmes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités